Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2015

Joëlle Gardes

 

J'ai vu la ride sur mon visage et la feuille qui roussit, la main du nourrisson crispée sur le sein, la goutte de lait au coin de la lèvre et la sève qui dresse la tige vers le ciel du mois de mars.

Je n'ai pas reconnu le temps.

 

J'ai respiré l'odeur entêtante du jasmin, celle des premiers feux dans la campagne quand la gelée le matin blanchit les herbes, et le parfum des raisins dans les cuves, sucré jusqu'à l’écœurement.

Je n'ai pas reconnu le temps.

 

J'ai entendu le chant obsédant des cigales, le silence feutré de la neige, le vent qui hurle dans la cheminée et la vague qui se brise sur les galets.

Je n'ai pas reconnu le temps.

 

 * * *

 

La ligne du temps suit la fissure sur le mur

les craquelures sur la terre desséchée

la ride sur le visage

 

La fissure, la craquelure, la ride ne se combleront pas

le champ stérile attend en vain la pluie

les pierres roulent au pied du mur

le visage d'émacie et se recouvre de tavelures, fleurs de cimetière.

 

 * * *

 

La mouche se débat dans la toile d'araignée mais nous ne sentons pas la trame du temps sauf quand la fleur le matin épanouie referme sa corolle au crépuscule.

Pénélope tisse et défait sa tapisserie, défait puis tisse. Le tissu de notre vie ne se répare pas. Cronos dévore ses enfants et nous gaspillons nos actes, nos tâches insignifiantes dans l'inconscience de la répétition.

 

 

Sous le lichen du temps. - éd. de L'Amandier, 2014. - 58 p.

 

 

Joëlle Gardes

Née en 1945. Parmi ses autres recueils : Dans le silence des mots (éd. de L'Amandier, 2008) ; Méditations de lieux / avec Claude Ber (éd. de L'Amandier, 2010).

Théâtre : Madeleine B. ou la lune rousse (éd. de L'Amandier, 2006).

Nouvelles : A perte de voix (éd. de L'Amandier, 2014).

Romans : Ruines (éd. Via Valeriano, 1998) ; La mort dans nos poumons (éd. Léo Scheer, 2003) ; Le charognard (éd. du Rocher, 2007) ; Olympe de Gouges (éd. de L'Amandier, 2008) ; Le poupon (éd. de L'Amandier, 2011).

Travaux universitaires. Biographe de Saint-John Perse.

Son site : http://www.joelle-gardes.com/

 

 

23:26 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poème, poésie

Écrire un commentaire