Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2015

Pierre Dhainaut (2)

 

Reverrions-nous les jardins et les plages,

nous ne quitterions pas nos chambres,

l'aube d'été ne nous aidera pas, ni les poèmes

où nous avons cru oublier la mort ;

Ce mot ne sert qu'à mesurer combien

la gorge est aride. Mais spontanément,

qu'un prénom resurgisse, il nous déborde,

il tient lieu de parole à l'affection, ici même,

au passage, l'arbre s'incarne avec la vague

pour dénouer les voix qui expriment

une absence, qui ont foi malgré nous

en la furtive éternité du face-à-face,

nous respirons ensemble.

 

* * * * *

 

Si aiguë, l'écoute nocturne, en expansion : pour ne pas s'égarer, les poèmes du matin, du bon matin, la réengendrent.

 

* * * * *

 

Variantes, ébauches, ce que l'on désigne abusivement par ce nom d' "oeuvre" n'a pas réussi à les unifier. De déception en déception, de renaissance en renaissance, une oeuvre n'est légitime que si une même question la renouvelle : qu'est-ce qui la relie à toutes les autres ?

 

 

Voix entre voix. - éd. L'Herbe qui tremble, 2015. - 56 p.

 

 

Pierre Dhainaut

Né en 1935. Parmi ses autres publications :  Le poème commencé (éd. Mercure de France, 1969) ; Dans la lumière inachevée (éd. Mercure de France, 1996) ; Paroles dans l'approche (éd. L'Arrière-Pays, 1997) ; A travers les commencements (éd. Paroles d'Aube, 1999) ; Introduction au large (éd. Arfuyen, 2001) ; Entrées en échange (éd. Arfuyen, 2005) ; Au-dehors, le secret (éd. Voix d'encre, 2005) ; Pluriel d'alliance (éd. L'Arrière-Pays, 2005) ; Dans la main du poème (éd. Écrits du Nord, 2007) ; Levée d'empreintes (éd. Arfuyen, 2008) ; Sur le vif prodigue (éd. des Vanneaux, 2008) ; Plus loin dans l'inachevé (éd. Arfuyen, 2010) ; La nuit, la nuit entière (éd. AEncrages & Cie, 2011) ; Vocation de l'esquisse (éd. La Dame d'onze heures, 2011) ; La parole qui vient en nos paroles (éd. L'Herbe qui tremble, 2013) ; Rudiments de lumière (éd. Arfuyen, 2013) ; De jour comme de nuit (avec Mathieu Hilfiger, éd. Le Bateau fantôme, 2014) ; L'autre nom du vent (éd. L'Herbe qui tremble, 2014) ; Progrès d'une éclaircie (éd. Faï fioc, 2014) ; Gratitude augurale (éd. Le Loup dans la véranda, 2015).

Déjà invité dans Poésiemaintenant le 21 juin 2006.

 

17:50 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poème, poésie

Écrire un commentaire