Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2015

Cédric Le Penven

 

Dans le rouge de toutes les déchirures, mots

plantés dedans (couteaux dans la plaie, langue

projetée vers le gouffre, comme caméléon)

Guérir non merci et de toute façon le bonheur

me blesse aussi dans sa promesse de disparaître

bientôt avec les oiseaux migrateurs, avec les fruits

tombant sans qu'on les cueille, guérir non

je ne veux me départir de ce paquet de larmes

de ces dents acérées qui mordent sa hanche

ni de cette peau perméable aux autres et au monde

 

 

* * * * *

 

 

Parfois je me dis poète et cela me fait bien rire

ce gros mot pour expliquer, apprivoiser cet élan

cette manière d'habiter l'inhabitable d'une saison

de voir son visage dans les pierres trouées

non poète c'est une étiquette posée pour vendre

de la tripe de la colère délicieuse (le miracle du mot

qui extirpe et métamorphose les pays de la nuit

où l'amour et la mort s'embrassent goulûment)

 

 

* * * * *

 

 

Nuit de la pluie attendue

 

qu'exauce le désordre de ses cheveux

cherché et reconnu dans le labyrinthe des heures blanches

(demain nous agrandirons le verger, les fruits

de notre amour auront été épargnés par le gel)

 

 

 

poèmes initialement publiés

dans le 113ème n° de la revue Friches (mai 2013),

puis inclus dans le recueil

Nuit de peu. - éd. Tarabuste, 2015. - 112 p.

 

 

 

Cédric Le Penven

Né en 1980. Parmi ses autres recueils : Orage (éd. Éditinter, 2000) ; Elle, le givre (éd. Jacques Brémond, 2005, Prix Ilarie Voronca 2004) ; Île de Cythère, à l’aube (éd. Encres Vives, 2005) ; L’immobile serti de griffes (éd. Encres Vives, 2008) ; Menus travaux (éd. Tarabuste, 2009) ; Élégies barbares (éd. Rafaël de Surtis, 2010) ; Permettez que ma voix (éd. Contre-Allées, 2011) ; Adolescence Florentine (éd. Tarabuste, 2012) ; Bouche-suie (éd. Unes, 2015).

08:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poème, poésie

Écrire un commentaire