Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2006

Marc Fontana

 

 

Oh Chet scarabée pleurant son chant

Bill les mains enclavées sur l'étendue

Thelonious tout le minéral des planètes

Wes vigueur et mat charnel

Sarah servante de l'écho profond

Miles aérien à l'atlas tranquille

Bud mène l'inquiétude subtilisée

Wayne cherche la vague surréelle

Sonny Sisyphe bienveillant

Billie c'est bleu dans ton sillage

Lester ou l'art du baiser

Count à la barre dorée du swing

Dizzie le bagarreur d'étincelles

Ella sans fin sur la marelle

John étau suprême des latitudes

Duke géographe joailler Charlie

Dexter Archie Phil Gerry Barney

Elvin le grand Art Max Jack les magiciens

Tal Joe Kenny Django Django

 

 

Poèmes jazz. - Fer de chances, 2001. - 51 p.

 

 

Marc Fontana

 

Né en 1957, Marc Fontana est également nouvelliste, traducteur de l'italien (Moravia) et du lituanien, rééditeur des oeuvres de Louis Parrot, rédacteur en chef de la revue Linea, collaborateur de la revue Diérèse. Poèmes publiés dans les revues Poésie, Arpa et Friches. Pour plus de détails voir le site Poezibao (lien ci-contre).

Autre recueil : L'Été devenir (Barré Dayez, 1982).

Voir également la traduction d'un de ses poèmes en lituanien :  http://ct.svs.lt/lmenas/?leid_id=3109

Dernier recueil publié : Épreuves du grand moment (L'Harmattan, janvier 2008, 106 pages, collection Levée d'ancre dirigée par Michel Cassir et Gérard Augustin).

 

 

 

17:05 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : poésie

Gabrielle Althen

 

Parole donnée

 

Le corps approvisionné de fraîcheur, navette à plonger dans la chambre veuve du secret, jeune sirène, elle plonge dans l'eau verte et en revient brillante de musique. Seront redistribués les mots qui se sont acérés dans l'épreuve, jusqu'à ce que, sous les voix du concert, l'estafilade de la joie parle plus haut que nous.

 

 

In : Il faudra que je me coupe les doigts, ils m'empêchent d'écrire :
anthologie. - Voix d'encre, 2000. - 190 p.

 

Gabrielle Althen

 

Née en 1939. Professeur émérite des universités, sous le nom de Colette Astier. Parmi ses autres recueils : Le coeur solaire (Rougerie, 1976) ; Présomption de l'éclat (Rougerie, 1981, Prix Louis Guillaume) ; La raison aimante (Sud, 1985) ; Le pèlerin sentinelle (Le Cherche Midi, 1994) ; Le nu vigile (La Barbacane, 1995).

 

16:50 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poésie

30/04/2006

Jean-Yves Masson

 

LX

 

Encore. Encore le bruit violent des vagues

sur le rivage à l'heure où le sommeil

apaise toute chose. Elles

ne dorment pas. Déposent

sous la lune leur même tribut d'écume,

parlent le même idiome inaccessible qu'entendrait

peut-être quelque oreille surhumaine

ou le coeur absent des rochers.

Mais nous les écoutons. Elles sont

cet abîme du temps qui converge vers nous,

flux et reflux d'une seule et même substance.

 

 

Onzains de la nuit et du désir. - Cheyne éditeur, 1998. - 126 p.

 

 

Jean-Yves Masson

Né en 1962. Professeur à l'université de Paris IV Sorbonne, traducteur, romancier, librettiste, poète. Autres recueils : Offrandes (Voix d'encre, 1995) ; Poèmes du festin céleste (L'Escampette, 2002) ; Le chemin de ronde : carnets (Voix d'encre, 2003). A paraître en 2007 : Neuvains de la sagesse et du sommeil (Cheyne).

 

17:35 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poésie