Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2012

Marie-Josée Christien

 

Il enroule

ses songes

dans la transparence

du repos

 

Il rayonne

en dedans.

 

*

 

Replié sur ses rêves

il rassure les hésitations

du jour

 

Sa présence furtive

apprivoise

les gestes élémentaires

 

*

 

Le chat contourne

les traces de la nuit

s'assoit dans la lumière

 

pour ouvrir le jour.

 

*

 

La rumeur des feuillages

le tente

 

Il se glisse dans les interstices

entre les frissons du jour

affronte les détours

des appels nomades

 

Il a une carte intuitive

du monde.

 

*

 

En contemplation

il peuple

les étincelles du silence

et les souvenirs futurs

de ses présences successives.

 

 

L'attente du chat / illustrations de Laëtitia-May Le Guélaff.

- Éditions Sauvages, 2012. - 42 pages. - (collection Askell).

 

 

Marie-Josée Christien

Née en 1957. Parmi ses autres recueils : Un monde de pierres (Blanc Silex, 2002) ; Sentinelle (Citadel Road, 2002) ; Lascaux & autres sanctuaires (Jacques André éditeur, 2007) ; Le carnet des métamorphoses (Éditions Sauvages, 2007) ; Conversation de l'arbre et du vent (Tertium, 2008) ; Pierre après pierre : Maen goude maen (Les Chemins bleus, 2008) ; Les extraits du temps (Éditions Sauvages, 2009) ; Aspects du canal (Sac à mots, 2010) ; Correspondances : recueil à deux voix / avec Guy Allix (Éditions Sauvages, collection Dialogues, 2011).

Dirige la revue annuelle Spered Gouez / L'Esprit sauvage.

Prix Xavier-Grall 2009 pour l'ensemble de son oeuvre.

06:55 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poème, poésie, chat

08/06/2012

Jean-Christophe Belleveaux

 

l'insolente chaleur !

et la lumière est une faux, les reliefs étincellent, le soir ne peut rien

 

fatigue consentie, on se pique de durer, et l'âme aux rosiers

 

un nouveau jour s'efface,

à l'angle du mur quelques herbes dans l'ignorance des dimensions

 

quoi on rassemble, ainsi, avec des mots tremblants ?

 

 

La quadrature du cercle. - éd. les Carnets du Dessert de Lune, 2006. - 76 p.

 

 

Jean-Christophe Belleveaux

Né en 1958. Parmi ses autres recueils : Sédiments (éd. Polder/Décharge, 1997) ; Le fruit cueilli (éd. Pré carré, 1998) ; Poussière des longitudes, terminus (éd. Rafaël de Surtis, 1999) ; Dans l'espace étroit du monde (éd. Wigwam, 1999) ; Nouvelle approche de la fin (éd. Gros Textes, 2000) ; Caillou (éd. Gros textes, 2003) ; soudures, etc (éd. Polder/Décharge, 2005) ; La fragilité des pivoines (éd. Les Arêtes, 2008) ; Machine Gun (éd. Potentille, 2009) ; CHS (éd. Contre-Allées, 2010) ; Épisode premier (éd. Rafaël de Surtis, 2011) ;

ainsi qu'un recueil de nouvelles : Géométries de l'inquiétude (éd. Rafaël de Surtis, 1999).

Actuellement (mai-juin 2012) en résidence à la Maison de la Poésie de Rennes.

 

 

 

 

11:45 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poème, poésie

26/05/2012

Flora Aurima-Devatine

 

Adresse

 

En-deçà et au-delà

De nos identités originales

De nos appartenances communautaires,

 

En-deçà et au-delà

De nos langues détournées, transgressées,

De nos noms reconnus, ressourcés,

De nos terres de nos îles morcelées, archipélagées, dispersées,

 

En-deçà et au-delà

De nos ruptures, brisures, cassures,

Des clans guerriers, clans paroles, clans écritures,

Clan mémoire, clan histoire,

 

En-deçà et au-delà

Des mélopées funèbres, désespérances de nos béances,

Manques dans nos corps, de l'âme et de l'esprit en nos sociétés multiples,

 

En-deçà et au-delà

De tout ça qui fonde et nourrit nos interventions et écritures particulières,

Nous gardons et emporterons dans nos bagages quelque essence qui est :

 

Sur nos chemins de partage,

 

L'apport par chacun de son brin de conscience,

De réflexion, d'humanité,

Pour commencer à dire ensemble,

Avec nos mots, nos sonorités, nos musiques intérieures,

 

La chose à transmettre,

L'esprit de juste mémoire :

 

Tailler, ajouter, renouer, rénover,

Aplanir, étendre et retresser la natte humaine.

 

 

Publié dans la revue Littérama'ohi, n°5, 2004.

 

Repris dans l'anthologie Outremer, trois océans en poésie /

établie par Christian Poslaniec et Bruno Doucey,

avec la collaboration de Johanna Pélissier.

- éditions Bruno Doucey, 2011. - 282 p.

 

 

Flora Aurima-Devatine

Née à Tahiti en 1942. Parmi ses recueils : Vaitiare, Humeurs (éd. Polytram, 1980).

Son essai Tergiversations et rêveries de l'écriture orale : te pahu a hono'ura (éd. Au vent des îles, 1998) est un vibrant plaidoyer pour l'émergence d'une conscience et d'une écriture polynésiennes.

Présente dans l'anthologie Poètes de Tahiti (établie par Sonia Faessel, éd. de La Table ronde, 2001, collection La Petite Vermillon).