Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2009

Claudine Bohi (2)

 

On est fatigué perdu posé par terre on est tombé

comme des papillons sans ailes comme des oiseaux

aveugles on a souvent demandé son chemin on ne

l'a pas trouvé on s'est égaré dans leurs sentiers leurs

routes balisées compliquées difficiles on les a suivies

jusqu'au bout on est arrivé quelque part ce n'était

jamais là on a crié longtemps on a fait du silence on a

été très sage on a tout écouté suivi l'itinéraire à la fin

on s'essouffle on ne peut plus les suivre on n'y arrive pas

c'est le pas maintenant qui se brise on n'y échappe plus

c'est la peur qui talonne on est des voyageurs perdus

affolés impuissants on cherche seulement une issue une

porte pour sortir on ne veut plus aller nulle part on n'a

plus de courage on voudrait s'arrêter là simplement

s'asseoir se coucher attendre que tout se calme on

cherche un dernier rêve pour s'installer dedans ne plus

bouger ne plus partir ne pas se retourner

puisque avec le réel on n'a pas réussi

un rêve définitif

 

 

In : Calendrier de la poésie francophone 2009 :

365 poèmes classiques et contemporains.

- Alhambra publishing (Bruxelles).

 

 

Claudine Bohi


Parmi ses recueils : Car la vie est cerise, téléphone à ton arbre (Chambelland, 1983) ; Le nom de la mer (Chambelland, 1987) ; Divan (Chambelland, 1990) ; Le mensonge de l'aile (L.G.R., 1998, avec le peintre Eva David) ; Atalante, ta course (La Bartavelle, 1998. Prix Verlaine - Maison de poésie 1999) ; L'ange fraudeur (La Bartavelle, 1999), Le mensonge de l'aile (LGR, 1999), Une saison de neige avec thé (Le Dé bleu - L'Idée bleue, 2004) ; La plus mendiante (Le Bruit des autres, 2007) ; Voiture cinq, quai vingt-et-un (Le Bruit des autres, 2009). Réalisation d'un livre d’artiste avec le peintre Hughes de la Taille.

A paraître : Même pas (Le Bruit des autres).

Figure dans les anthologies L'érotisme dans la poésie féminine (de Pierre Béarn, J-J. Pauvert, 1993) et L'anthologie de la poésie érotique (de Pierre Perret, Nil, 1995). Membre du comité de rédaction de la revue Le Croquant. A notamment collaboré aux revues Thauma et Multiples. Un dossier sur Claudine Bohi, préparé par Luce Guilbaud, figure dans le n° 141 (mars 2009) de la revue Décharge.

Déja présente dans Poesiemaintenant (20 juin 2006).

 

 

 

25/08/2009

Michel Collot

 

Choir ô perdrix en ton visage

aux ferveurs brèves d'aubépine

écureuil de ton sang

 

ravir tes bras de noisetier

et de rosée me revêtir

me désarmer et m'alourdir

 

contre le chant du rossignol

où s'abreuve de noir

la soif des astres

 

* * *

 

BRUYÈRES

 

L'inespéré se jette

à notre face accourt

 

heurte éclabousse et le reflux

au ras du sable nous aspire

 

dessaisis de ce qui fut là

 

Veille : dans l'ombre et l'or ce corps s'allonge et dort

d'un sommeil immobile

et bourdonnant d'abeilles

 

reste sur la lisière

hier déserte qui respire

 

lente et profonde patience

 

qu'un parfum brusquement soulève

 

* * *

 

Pleine lune : la terre chaude d'être plus nue

infuse l'air   meuble de brume   creuse une auge

où ma face avide s'abreuve

 

 

 

Chair ingénieuse . - Revue NU(e), n° 25, mars 2003.

Repris dans : De chair et d'air

(Bruxelles : La Lettre volée, 2008, 56 p.)

 

 

Michel Collot


Né en 1952. Professeur à l'Université de Paris III. Autres recueils : Issu de l'oubli (Le Cormier, 1997) ; Chaosmos (Belin, 1997) ; Arborescences (Tarabuste, 2002, gravures de Sho Asakawa) ; Immuable mobile (La Lettre volée, 2002).

Essais : Horizon de Reverdy (Presses de l'École normale supérieure, 1981) ; L'Horizon fabuleux (Corti, 1988) ; La Poésie moderne et la structure d'horizon (PUF, 1989) ; Francis Ponge entre mots et choses (Champ Vallon, 1991) ; Gérard de Nerval ou la dévotion à l'imaginaire (1992)  ; La Matière-émotion (PUF, 1997).

Anthologies, ouvrages collectifs, colloques : Autour d'André Du Bouchet (Presses de l'E. N. S., 1986) ; Espace et poésie : colloque Rencontres sur la poésie moderne, juin 1985 (Presses de l'E. N. S., 1987) ;  Anthologie de la poésie française, Tome 2, 18ème, 19ème et 20ème siècle (Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2000) ; René Char en son siècle : colloque, juin 2007 (Conférences de la Bibliothèque nationale de France). Présent dans L'Année poétique 2009 (Seghers, 2009).


Pour en savoir plus :

25ème numéro de la revue NU(e), mars 2003, ISSN 1266-7692, (29, avenue Primerose, 06000 Nice) : dossier "Michel Collot", 173 pages, textes et poèmes inédits, contributions de Béatrice Bonhomme, Roger Munier, Silvia Baron Supervielle, Pierre Chappuis, Antoine Emaz, Pierre-Yves Soucy, Jean-Pierre Richard, Yves Bonnefoy, André Du Bouchet, Jean-Pierre Lemaire, ...

 

 

 

 

22/05/2009

Amina Saïd

 

quelque chose meurt en toi

quelque chose revit

d'interminable comme la poésie

comme le fleuve de Borges

 

tu es même et tu es autre

quand tu te penches au-dessus du temps

apercevant ton visage vieilli

dans l'onde qui passe, ton âme,

et s'écoule vers la haute mer

 

quelque chose meurt en toi

quelque chose revit - jamais

tu n'eus l'exacte clé de toi-même

reviens à l'intensité du poème

cherche ce qui lie et délie

et comment le poème mène à la rencontre

 

 

Au présent du monde. - La Différence, 2006.

- 95 p. - (collection Clepsydre)

 

Amina Saïd

 

Née en Tunisie en 1953. Parmi ses autres recueils : Métamorphose de l'ile et de la vague (Arcantère, 1985) ; Feu d'oiseaux (Sud, 1989, Prix Jean Malrieu) ; L'une et l'autre nuit (Le Dé bleu, 1993) ; La douleur des seuils (La Différence, 2002) ; L'horizon est toujours étranger (CD) (Artalect, 2003) ; Tombeau pour sept frères / encres de Hassan Massoudy (Al Manar, 2008).

Contes et fables de Tunisie : Le secret (Critérion, 1994) ; Demi-coq et compagnie (L'Harmattan, 1997).

 

15:05 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1)